Karatekinder

On dit à quasiment tout le monde que l’anglais est une langue facile à apprendre. Du stéréotype à la propagande, la barrière est plutôt mince…
D’abord, si cela était vraiment facile, les professeurs n’auraient pas besoin de le dire sans arrêt. De même, il y a longtemps que les conférences incluant plusieurs pays étrangers et les divers congrès se rapportant à la science ne recourraient plus aux traducteurs et interprètes ; n’empêche, leur effectif n’a de cesse de grandir, notamment au coeur de l’Union européenne (UE).

Les principaux blocs de l’éducation

Faisons un petit rappel des difficultés que celles-ci propose : la principale est le peu de rationalité de sa phonétique. Il n’existe pas de règles concernant l’accent prononcé, de cette façon, la prononciation de chaque syllabe doit être apprise séparément. On peut en déduire que lire des livres en langue anglaise ne rend pas vraiment possible de faire des progrès, et une immersion prolongée dans la langue anglaise semble être une nécessité pour atteindre un niveau respectable.

Des fiches pour apprendre la langue anglaise !

Un stéréotype qui est assez fréquent vient confirmer que la phonétique n’est pas vraiment commode, mais que ce serait compensé par une grammaire plus que facile, parce que quelques verbes assez courts et simples sont utilisés de façon fréquente. Au contraire, cela ne vient en rien faciliter la chose : en s’associant à une trentaine de particules diverses, les dix verbes les plus fréquents de l’anglais comme be, come, go, etc. forment à peu près 12 000 des verbes les plus utilisés de cette langue. Est bien malin qui se retrouve dans ce brouhaha. De plus, 283 verbes irréguliers existent.
Bon nombre de conjugaisons ne sont pas mentionnées, ce qui est susceptible d’aboutir à la plus totale confusion. L’anglais est de cette façon une langue floue, ce que les prof de LV1 définissent poétiquement de « langue contextuelle », c’est-à-dire qu’il faut parfois connaitre la totalité de la phrase afin d’en comprendre la signification, et que souvent, des gens qui pensent posséder une maitrise qui soit convenable de la langue ne remarquent pas telle ou telle ambiguïté : entre autres, le groupes de mots « Short Breathing Exercises », qui peut se traduire par « brefs exercices pour la respiration » ou par « exercices pour une respiration brève ».