Karatekinder

La lithographie est l’ensemble des techniques autorisant de reproduire des belles-lettres en large cadence sur différents supports, traditionnellement du papier, et de vendre à large échelle. Ces techniques se chargent de la agencement des textes jusqu’au façonnage via relecture. L’histoire de la typographie sera étroitement liée à l’histoire de l’Homme. Dès que l’humain a imaginez des ustensiles de communiquer (écriture…), l’humain a souhaité à éterniser les œuvres et à les propager.

Depuis les écrivains d’Égypte sculptant la pierre, jusqu’aux moines copistes du moyen-age occupant leurs journées à dupliquer des ouvrages, l’être humain a très vite voulu à automatiser les techniques de copie.

La découverte du papier est réalisée par les Chinois. Ils le créèrent autour de l’an cent ap. JC. Il a constitué un évènement indubitable lors de l’invention de la typographie, en effet il permet finalement d’obtenir un support léger. Ces caractéristiques sont essentiels pour une diffusion mondiale. Il ne manquait plus alors afin de remplir le papier qu’une méthode plus fiable que la main humaine. L’imprimerie a été alors engendrée en Chine durant la dynastie des Tang entre 600 et 910. Les inventeurs transposèrent le principe du sceau qu’ils utilisaient sur une feuille tout en branchette.

Un des plus ancien document imprimé découvert par des archéologues date de vers 700 après Jésus-Christ, ce manuscrit a été découvert à Kyongju. En l’an mille, un artiste conçut l’idéogramme amovible qui permit le développement de l’imprimerie en activant l’arrangement des feuilles à reprographier. Dès l’origine on utilisait l’idéogramme amovible en glaise par la suite des régimes de Chine ont financé la fabrication de l’idéogramme amovible en fer.

Notice diffusée par 1001MAGS : journal numérique